Vous voyez cette petite poubelle dans le coin de votre salle de bain ? Vous allez pouvoir lui trouver une autre utilité car aujourd’hui je vais vous aider à la faire disparaître de cette pièce !

Les déchets de produits d’hygiène me semblent être les plus faciles à réduire. Pour en venir à bout, j’ai décidé d’analyser ce qui se trouve dans cette fameuse poubelle et de trouver des alternatives zéro déchet… Une belle occasion de faire un point sur votre consommation et le tri dans votre salle de bain !

1- Le savon à froid  

savons surgras à froid zéro déchet 

Fini les bouteilles de gels douche, les flacons de savon liquide pour les mains, les bouteilles de nettoyants pour le visage… Qui sont, pour la plupart, totalement en plastique !

Préférez utiliser un pain de savon à froid ! Il est multi-usage et vous servira à la fois pour vous laver le corps, les mains et le visage. C’est également une solution plus économique : vous n’utilisez que ce dont vous avez besoin (on le sait bien que vous avez déjà appuyé un peu trop fort sur votre bouteille de gel douche et renversé la moitié à côté…).

Et en plus de ça, une fois terminé il ne reste plus rien à mettre à la poubelle, objectif zéro déchet atteint !

2- Le shampoing solide

Cette fois-ci c’est aux bouteilles de shampoing en plastique que vous pouvez dire au revoir. Même combat que pour le savon à froid, une fois terminé il ne reste plus rien à jeter.

Il existe deux sortes de shampoing solide. Il y a celui fabriqué par saponification à froid, comme un pain de savon, avec des huiles adaptées pour prendre soin de vos cheveux. C’est le procédé de fabrication que nous avons choisi pour notre Shampoing solide Guimauve-Lemongrass. Il y a également le shampoing solide à base de tensio-actif.

Non seulement le shampoing solide est plus économique parce qu’on n’utilise que la quantité réellement nécessaire pour se laver les cheveux, mais aussi parce que passer au lavage au naturel permet d’espacer davantage vos shampoings ! Votre cuir chevelu vous remerciera !

3- Le déodorant solide

Dans la famille solide je voudrais… le déodorant ! Et ce que je veux surtout, c’est faire disparaître les roll-on en plastique et les bombes aérosols de ma poubelle !

Ces dernières sont d’ailleurs fortement déconseillées à cause des gaz propulseurs qu’elles contiennent (butane, propane…) qui les rendent très inflammables et qui émettent des substances dans l’air pouvant entraîner des problèmes respiratoires.

On privilégie donc un déodorant solide avec une composition naturelle et surtout sans emballage, à appliquer directement sous les aisselles. Et si jamais vous ne voulez pas laisser votre déodorant à l’air libre ou si vous voulez le transporter avec vous, mettez le dans une jolie boîte en aluminium qui vous servira également pour tous vos prochains déodorants !

4- Le dentifrice solide

Dentifrice solide à la menthe zéro déchet

Autre déchet phare qui trône dans cette fameuse poubelle de salle de bain : le tube de dentifrice. Et, bien évidement, toujours en plastique.

Heureusement pour nous, la famille des produits d’hygiène solides est encore là pour nous sauver de tous ces déchets. C’est donc au tour du dentifrice solide de monter sur le podium. Très simple d’utilisation, il suffit d’humidifier sa brosse à dents, de la frotter sur le dentifrice puis de se brosser les dents.

En ce qui concerne le contenant, le dentifrice peut se conserver dans une petite boîte en aluminium, matière recyclable à l’infini, qu’on remplira une fois vide par une recharge de dentifrice achetée en vrac. Avec ce système, fini les déchets d’emballage !

5- La brosse à dents compostable en bambou

C’est une fatalité, tous les trois mois votre brosse à dents en plastique du moment rend visite à votre poubelle…

Je ne vais pas vous proposer une solution pour garder votre brosse à dents à vie, ça ne serait pas du tout hygiénique. Par contre, on peut réfléchir à un composant beaucoup moins polluant que le plastique et qui ne finirait pas à la poubelle… Comme le bambou moso !

Le bambou moso a pour avantage d’être une espèce qui prolifère énormément et qui n’est pas consommée par les pandas. Mais surtout, votre brosse à dents en bambou est désormais biodégradable et donc compostable !

6- Le rasoir éternel

S’il y a des objets qu’on est obligés de renouveler régulièrement comme la brosse à dents, il y en a d’autres qu’on a prit l’habitude de jeter sans raisons…

STOP ! On arrête les rasoirs en plastique jetables et on opte pour un joli rasoir de sécurité ! Bien plus efficace, vous n’avez qu’à racheter des lames de temps en temps.

7- Les carrés démaquillants lavables

On utilise en moyenne 3 coton par jour par personne, soit 21 cotons par semaine, 90 cotons par mois, 1095 cotons par an… Autant de déchets pour seulement se démaquiller et se laver le visage. Ma solution : plutôt que d’utiliser du jetable on mise sur le durable avec de jolis carrés démaquillants en coton bio !

Ils s’utilisent de la même manière, ils sont plus doux, et une fois utilisés ils vont dans le bac à linge sale plutôt que dans la poubelle.

8- Le cure-oreille

Et oui, ce n’est plus une surprise pour personne, les cotons tiges en plastique sont un véritable fléau pour la nature. Régulièrement jetés dans la cuvette des toilettes plutôt que dans une poubelle, ils se retrouvent à envahir nos mers et nos plages et y bouleversent la vie des espèces s’y trouvant. Heureusement, leur commercialisation sera interdite à partir de janvier 2020 ! Ce n’est cependant pas une raison d’attendre plus longtemps pour changer nos habitudes.

Une solution un peu plus écologique serait d’utiliser des cotons tiges en papier ou en bambou qui se biodégraderaient s’ils finissent par mégarde dans la nature, et surtout qui peuvent aller directement au compost. Cette alternative sera appréciée des inconditionnels du coton tige. Elle n’est cependant pas optimale car la production de ces cotons tiges génère elle-même des déchets, on choisira donc une solution plus durable.

Tout d’abord, savez-vous qu’un simple nettoyage de l’extérieur des oreilles à l’eau est nécessaire pour une bonne hygiène ? Le cérumen est sécrété naturellement pour lubrifier la peau de l’oreille et lui permettre de chasser les impuretés et d’assurer un auto-nettoyage.

Si vous ressentez vraiment le besoin de vous nettoyer les oreilles avec un objet, utilisez (et réutilisez) un cure-oreille en bambou ou tout simplement une épingle à chignon pour enlever l’excédent de cérumen. (Attention, il ne faut en aucun cas les insérer à l’intérieur du conduit auditif !)

9- La coupe menstruelle, les serviettes hygiéniques lavables et culottes menstruelles

Chaque femme utiliserait en moyenne 290 protections hygiénique par an, soit plus de 10 000 dans sa vie ! Eh oui, à chaque période de menstruation votre fameuse poubelle de salle de bain se remplit bien vite… Heureusement vous allez pouvoir éviter ça !

Pour les adeptes des serviettes hygiéniques jetables, préférez passer aux serviettes hygiéniques lavables ou aux culottes menstruelles. De toutes les tailles, pour tous les flux, de toutes les couleurs, vous trouverez facilement celles qui vous conviendront et qui vous feront sentir confortable. Il n’y a que de bonnes raisons pour les utiliser, elles sont :

  • Faciles à laver
  • Efficaces et hypoallergéniques
  • Réutilisables et durables (et donc écologiques et économiques)

Pour celles qui préfèrent les tampons hygiéniques jetables, avez-vous déjà entendu parlé de la coupe menstruelle ? Il s’agit d’une petite coupe en silicone médical qui récupère le flux menstruelle mais ne l’absorbe pas. Il en existe de plusieurs tailles et plusieurs formes pour s’adapter à la morphologie et au flux de chacune. Ça ne dégage pas d’odeur, ça ne gêne pas, ça n’irrite pas… et surtout sa durée de vie est très longue !

10- Pour bébé : les couches et lingettes lavables

lingettes bébé lavables zéro déchet 

En moyenne, bébé consomme 4500 couches sur 3 ans, et au moins autant de lingettes et cotons. Ça en fait des aller-retour entre la table à langer et la poubelle !

La meilleure solution est de passer une bonne fois pour toute aux couches lavables.  Au-delà du fait que vous allez réduire vos déchets, vous allez surtout protéger la peau de bébé en contact permanent avec la couche. Les couches lavables sont aérées et permettent à la peau de bébé de respirer. Elles sont également composées de matériaux naturels et ne contiennent donc aucun produit chimique.

Sans compter ses nombreux autres avantages, elles sont :

  • Efficaces : absorption maximale, confort, voile de protection, doublure pour la nuit… les couches lavables n’ont rien à envier aux jetables !
  • Facile d’utilisation : il suffit d’enlever l’insert sale se trouvant dans la couche et de le remplacer par un propre pour ensuite le laver.
  • Économiques : même si cela demande un plus gros investissement au départ, sur le long terme vous allez rapidement vous y retrouver. De plus, il est possible de louer ses couches lavables !

En ce qui concerne les lingettes jetables, même combat que pour les cotons démaquillants : on passe à du lavable. On privilégiera des lingettes lavables avec un format plus grand et une texture plus douce pour le confort de bébé.

--

Alors, prêt à sauter le pas ? Faites vos adieux à votre poubelle de salle de bain, bientôt ce ne sera plus qu’un lointain souvenir. Objectif Zéro Déchet, c’est parti !

Avez-vous d’autres astuces pour éradiquer les déchets de votre salle de bain ? Partagez en commentaire vos petits secrets pour sauver la planète !