Blog navigation

3 ingrédients à éviter dans vos cosmétiques

Choisir ses cosmétiques n’est pas toujours facile. Lire et comprendre la liste des ingrédients non plus. Aujourd’hui, nous vous présentons 3 ingrédients à éviter dans vos cosmétiques: les parabènes, les sulfates et les silicones. Mais alors: Quels sont leurs dangers ? Comment les reconnaître ? On vous explique tout !

Les parabènes: des conservateurs à éviter

Creme sans parabens danger

Qu’est-ce que les parabènes?

On parle souvent des parabènes comme ingrédients à risque. Cependant, on ne sait généralement ni à quoi ils servent, ni quels problèmes ils posent.  Les parabènes sont des conservateurs synthétiques très fréquemment utilisés en cosmétique. Ils sont antibactériens et antifongiques et permettent tout simplement de conserver les produits plus longtemps.

Comment les reconnaître sur l’étiquette?

Ils sont en fait assez simples à repérer puisque leur dénomination INCI contient le terme « paraben »
On peut donc les reconnaître grâce à des termes tels que Methylparaben, Propylparaben, Butylparaben…mais également sous la forme: E214, E215…. jusqu’à E219).

De quoi les accuse-t-on?

Les parabènes sont accusés d’être des perturbateurs endocriniens et plus particulièrement de favoriser le cancer du sein. Ils sont aujourd’hui tellement mal vus que l’on voit fleurir sur toutes les étiquettes la mention « sans paraben ».. Mais alors quels sont les conservateurs utilisés pour les remplacer?

Que cache le « sans paraben »?

Malheureusement, la mention “sans paraben” cache souvent des conservateurs équivalents ou encore plus néfastes et allergisants. Les parabènes ne sont que l’arbre qui cache la forêt. Ne vous fiez donc pas à cette mention pour choisir votre produit et retournez votre flacon.
Petite liste non exhaustive des conservateurs à surveiller:

  • Isothiazolinone: Très allergisant et très irritant, il se cache souvent derrière la mention « sans paraben ».  
    Le reconnaître: Methylisothiazolinone, Methylchloroisothiazolinone…
  • Le Phenoxyethanol: Perturbateur endocrinien, il serait cancérigène et responsable de troubles de la fertilité chez l’homme.
    Le reconnaître: phenoxyéthanol, 2-phénoxyéthanol ou Phénoxytol
  • Les libérateurs de formaldéhyde: Le formaldéhyde est un cancérigène reconnu. Ces libérateurs de formaldéhyde en rejettent de plus ou moins grandes quantités.
    Les reconnaître: DMDM Hydantoin, 2-Bromo-2-Nitropropane-1,3-Diol, Diazolidinyl Urea, methenamine, Quaternium-15, Imidazolidinyl Urea
  • Le triclosan: Perturbateur endocrinien, le triclosan serait cancérigène et responsable de malformations et de troubles de la fertilité. Il est également très irritant en particulier pour les muqueuses.
    Le reconnaître: Triclosan (tout simplement)
  • BHA et BHT: Employés comme antioxydants, ils seraient dangereux pour le foie et le sang mais également très allergisants.
    Les reconnaître: Butylhydroxyanisol et Butylhydroxytoluène  

Les sulfates: des ingrédients à éviter

Le Sodium Laureth Sulfate, le Sodium Lauryl Sulfate et l’Ammonium Lauryl Sulfate

Les plus répandus mais aussi les plus agressifs des sulfates sont le Sodium Laureth Sulfate ( le SLES) et le Sodium Lauryl Sulfate ( le SLS). Vous les trouverez particulièrement dans les shampoings, les gels douche, les savons mais aussi dans les produits ménagers pour décaper vos sols, toilettes et éviers. En réalité, ils sont utilisés pour faire mousser le produit et peuvent donc se trouver dans tous les “lavants”: produits visage, corps, cheveux, produits ménagers… Le principal problème reste leur côté très irritant et allergène.


L’ammonium Lauryl Sulfate (ALS) quant à lui, est également un tensioactif irritant et est encore fortement présent dans les produits lavants et détergents, même bio. Il convient donc de faire attention et de bien lire les étiquettes.

Liste non exhaustive des problèmes qui peuvent se poser avec les sulfates agressifs:

  • Cheveux qui regraissent plus vite
  • Pointes sèches et déshydratation du cheveu
  • Chute de cheveux
  • Peau grasse et luisante
  • Boutons
  • Points noirs
  • Rougeurs, picotements, irritations
  • Tiraillements et déshydratation de la peau…

 
Le cas du Sodium Coco Sulfate

Le sodium coco sulfate est un cas à part. Bien qu’il fasse partie, comme le SLS et l’ALS des sulfates, son  agressivité et son côté irritant sont moindres. La plupart des peaux le supportent très bien et n’y feront aucune réaction.
Néanmoins, il arrive parfois que les effets sur la peau ou sur le cuir chevelu soient similaires aux autres sulfates. Les personnes sensibles, qui ont facilement des pellicules, les cheveux gras, une sécheresse cutanée etc. devront donc surveiller cet ingrédient.

Les silicones: les faux-amis de nos cheveux

sulfates cheveux

L’effet des silicones sur les cheveux

Les silicones se posent sur les cheveux et ne pénètrent pas la fibre capillaire. Ils forment en fait une sorte de gaine imperméable autour du cheveu, c’est ce que l’on appelle un agent occlusif. Cela peut être intéressant dans la mesure où cela « protège » les cheveux des agressions, des mauvais traitements qu’on leur inflige…dans une moindre mesure bien sûr. Néanmoins deux gros problèmes se posent pour vos cheveux :

  • Les silicones cachent le véritable état de vos cheveux. Ils peuvent les faire paraître brillants et disciplinés alors qu’en dessous ils sont secs et fourchus. Généralement, tout va bien, jusqu’au jour où le cuir chevelu n’en peut plus. Les cheveux regraissent très vite, deviennent poisseux, ternes et électriques.
  • Au fil des applications, les silicones s’accumulent sur les cheveux et il est très difficile de les faire partir. Les cheveux deviennent alors plats, ternes, sans vie. Les soins ne pénètrent plus la fibre capillaire, ou très peu. C’est souvent à ce moment qu’on commence à se poser des questions et à chercher du côté du bio. Il s’agit d’un bon réflexe puisque les silicones sont interdits en cosmétique biologique.

Reconnaître les silicones en cosmétique

Les silicones se terminent par -oxane  -cone,  ou encore -iconol sur la liste INCI. Sachez également que les ingrédients sont toujours classés par ordre d’importance dans cette liste.

Exemples de silicones: – Dimethicone (le plus souvent utilisé), – Amodimethicone, – Behenoxy Dimethicone, – Polysiloxane, – Diméthiconol…

Les silicones représentent-ils un danger ?

Au vu des connaissances actuelles, les silicones ne semblent pas dangereux pour notre santé. En ce qui concerne l’environnement par contre, c’est autre chose. Les silicones sont très difficilement biodégradables et nous ne connaissons pas encore les conséquences de leur utilisation massive sur l’environnement. Ce que l’on sait par contre, c’est qu’ils sont mal filtrés et se retrouvent par conséquent facilement dans les océans.

Et chez Lulu & Guite alors ?

Nous n’utilisons ni parabènes, ni sulfates, ni silicones dans nos produits. Nous formulons nos cosmétiques et savons avec soin pour qu’ils soient les plus efficaces, simples, doux et écoresponsables possibles.
Nous sommes certifiés Cosmos organic (label cosmétique bio) mais également slow cosmétique. Formuler des produits sains a toujours été l’une de nos priorités.

Ingredients a eviter cosmetiques
Vous l’aurez compris, savoir décrypter la composition INCI de ses produits est important. Cela vous permet de savoir quels ingrédients éviter dans vos cosmétiques et d’utiliser vos produits en toute quiétude.

Laissez un commentaire

Code de sécurité